Rencontre éphémère

Published on by Capucine

C'est le printemps 

Lysandre papillonne dans les rues de la ville 

Une porte ouverte qui invite à entrer 

Elle n'hésite pas 

Et le temps s'arrête 

C'est le printemps 

Lysandre papillonne de tableau en tableau 

Ses yeux caressent des sculptures aux reliefs doux et arrondis 

L'artiste lui parle 

Elle l'écoute 

Lysandre parle peu

Elle sourit 

Elle accepte le verre qu'il lui propose 

Elle l'écoute encore 

Dans les silences elle entend ce qu'il n'ose pas lui demander

Lysandre cultive le mystère 

Elle parle peu

Elle sourit 

Elle s'en va

Le temps la reprend 

C'est le printemps 

Lysandre papillonne dans les rues de la ville 

Avec à son cou un pendentif aux reliefs doux et arrondis 

Qui brille au soleil 

 

Published on Textes et poèmes

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post